Benzema, Valbuena : un bordel monstre… pour si peu d’intérêt

Impossible d’être passé à côté tant cette histoire occupe une place considérable en Une des grands quotidiens nationaux. Le problème, c’est l’importance que l’opinion publique, voire même les politiques, y accorde. Parce que, clairement, que ce soit Benzema, Valbuena ou les voisins du dessous, ça ne change pas grand chose. Quoique.

Personnellement, je vous explique pourquoi, cette affaire, Benzema, Valbuena, « m’en’bat les couilles » (Claude Makélélé, philosophe).

 

Une médiatisation exagérée, le football français encore sali

Je suis complètement d’accord avec Manuel Valls, qui considère que les sportifs portant les couleurs tricolores se doivent d’être exemplaires. Arborer la tunique de son pays doit être une fierté.

Mais au-delà du fait qu’il ne soit ni sélectionneur de l’Equipe de France, ni même apte à pouvoir juger quoique ce soit de cette affaire tant les tenants et les aboutissants demeurent encore inconnus, quelques questions me viennent à l’esprit : pourquoi toujours les footballeurs ?  Pourquoi encore Benzema ?

Alors que l’actualité regorge d’évènements tous plus intéressants que les autres, il est pourtant impossible de passer une journée sans lire un article sur cette affaire. Extraits de coups de téléphone, chantage ou pas chantage?, qui est le maître chanteur ?, tant de détails qui nous étouffent, nous fans de sports, fan de foot. Tout cela dans un seul objectif : salir encore plus l’image du football français.

Comme si nous n’en avions pas assez bouffé avec Zahia, la grève à Knysna, le coup de boule de Zizou.

L’objectif de cette affaire paraît donc clair : faire comprendre à Benzema qu’il n’est plus le bienvenu en Equipe de France. Même s’il n’est pas si prolifique avec les Bleus qu’avec le Real Madrid, pourquoi ne pas lui faire comprendre que c’est son niveau de footballeur et non son image de pseudo-bad-boy crapuleux qui devrait remettre en cause sa présence en Equipe de France ? Pourquoi vouloir absolument aller plus vite que la musique ? Quand bien même il serait coupable, pourquoi ne pas attendre que l’enquête se déroule et que les preuves deviennent irréfutables ?

 

Pas le même traitement pour tout le monde

Il est absolument évident que n’importe quel autre sportif n’aurait pas été traité de la sorte. Sans doute parce que nous faire part des évènements extra-sportifs auxquels sont mêlés les footballeurs français est financièrement bien plus rentable que de s’étendre sur la réelle actualité sportive du moment ?

Il est évidemment difficile de défendre ces footballeurs qui, victimes de leur popularité, se voient traînés dans la boue au moindre faux pas, à la moindre gaffe. Nasri et sa petite amie qui insulte Deschamps, Ribéry se payant une escort-girl mineure, Giroud photographié avec une prostitué une veille de match : aucun de ces comportements n’est justifiable, et à aucun moment ces actes ne sont pardonnables.  Et je ne dis pas que Benzema ne doit pas être sanctionné si sa culpabilité dans l’affaire est avérée.

Mais ils ne le sont pas moins que les frères Karabatic mêlés à une affaire de matchs truqués, que le volleyeur N’Gapeth condamné pour coups et blessures. Et pourtant, ces derniers continuent à évoluer paisiblement au plus haut niveau et à porter fièrement les couleurs de notre pays, sans que personne n’ait tenté de leur mettre des bâtons dans les roues.

Le football paie donc sa mauvaise image de « sport de voyou » et Benzema en est la principale victime.

 

L’Equipe de France en danger

Au-delà de cette volonté des médias de ternir l’image de Benzema, et des footballeurs en général, la surmédiatisation de cette affaire pourrait avoir des conséquences bien plus inquiétantes. A quelques mois d’un Euro 2016 qui s’annonce compliqué pour nos Bleus, hôtes de la compétition, pas sûr que Didier Deschamps ait besoin d’un tel scandale.

En effet, Valbuena et Benzema n’ont, dans le cadre de l’enquête, pas l’autorisation de se fréquenter. Compliqué pour les rassemblements à Clairefontaine, non ? Quoique, vues les performances récentes de « Petit Vélo » avec Lyon, pas sûr que les deux hommes aient à se revoir d’aussi tôt sous les couleurs tricolores.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s