Héroïques !

Les qualificatifs sont bien trop nombreux pour que je vous résume clairement ce qui se passe actuellement dans ma tête. C’est donc par écrit que je vous fait part, de façon un peu bordélique, je vous l’accorde, mon ressenti d’un match complètement fou.

Diego Costa, quel odieux personnage

Déjà provocateur lorsqu’il évoluait à l’Atletico Madrid, Diego Costa a prouvé à l’ensemble de la planète foot que ses récents mauvais gestes survenus en Premier League n’était pas trompeurs de son attitude et de sa mentalité. Coupable à maintes reprises de gestes odieux, qui auraient été logiquement sanctionnés par une biscotte, si ce n’est plus, le brésilo-hispano-sacd’ordures nous a montré sa face désormais bien moins cachée. Et en toute honnêteté, nous aurions sans doute été nombreux à nous en passer.

Un arbitrage… étrange

L’arbitre du soir, monsieur (si vous me permettez encore de le qualifier comme tel?) Björn Kuipers, n’est autre que le même homme qui n’avait pas sanctionné une des morsures de Luis Suarez, ou qui avait exclu très injustement exclu Markovic (joueur de Liverpool).

L’expulsion d’Ibrahimovic est cruelle, ne méritait pas carton rouge, c’est tout à fait défendable. Même si on est tenté de penser que les 10 joueurs de Chelsea venus aboyer leurs habituelles réclamations aux oreilles de l’arbitre du soir auraient pu influencer sa décision, celle-ci était déjà actée quelques secondes seulement après la faute. Un rouge direct est relativement sévère, même si le carton était davantage orangé que jaune. Une première décision discutable, donc.

Plusieurs jugements tendancieux après, nous nous retrouvons donc à la 73ème minute, lorsque Costa fauche sauvagement Thiago Silva. Que l’arbitre ait exclu Ibra pour son tacle, c’est une chose. Qu’il ne fasse pas de même lorsque cet attentat a lieu, c’est tout simplement honteux. Heureusement pour le PSG, et tous ses supporters, les joueurs de Blanc ont su, à peu près (4 jaunes côté parisien) garder leur calme.

Evidemment, ce sont des faits de jeux extrêmement importants, qui auraient pu donner un tout autre aspect à cette rencontre. Seulement, M. Kuipers ne s’est pas trompé sur toutes ses décisions. Le pénalty provoqué par la main de Thiago Silva, volleyeur l’espace de quelques centièmes de seconde, était totalement justifié. En revanche, il est regrettable qu’aucun arbitre n’ait aperçu la violente poussette de Costa sur Marquinhos, qui aurait été synonyme d’exclusion pour notre boucher du soir.

Mais un Paris magique

Après avoir été mené deux fois à la marque, joué à 10 contre 11 durant 90 minutes, Paris s’est montré fabuleux de générosité et d’envie. Poussés par les 2 000 supporters parisiens, qui se sont approprié l’ambiance de Stamford Bridge durant 120 minutes, Thiago Silva et David Luiz ont, en deux temps, fait balbutier un Mourinho dont les décisions du soir n’ont pas été des meilleures de sa carrière, avant de totalement l’achever.

Dur de réaliser pour l’instant ce qu’ils viennent de réaliser, mais c’est toujours le lendemain de cuite qu’on réalise les conneries qu’on a faites. Et quelle belle connerie qu’est cette performance !

Paris sort donc de cette rencontre par la grande porte, celle des 1/4 de finales et devient la première équipe à battre Mourinho après avoir fait 1-1 à domicile lors du match aller. Quel bonheur de voir mon (notre) club éliminer un grand d’Europe. Au terme de deux matchs remarquables, les Parisiens envoient donc un signal très forts aux futurs (ou déjà) qualifiés. A noter que dans l’autre rencontre de la soirée, le Bayern Munich a collé une fessée au Shaktar Donetsk, sans doute coupable d’avoir eu le culot d’accrocher les bavarois lors du match aller (0-0, 7-0).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s